Injections : les différences entre l’acide hyaluronique et la toxine botulique

Lorsque l’on parle d’injections, la confusion entre l’acide hyaluronique et la toxine botulique (Botox) est assez fréquente. Pourtant, il s’agit de deux molécules bien distinctes et qui ne présentent pas les mêmes indications. En effet, si les deux techniques d’injections offrent la possibilité de rajeunir un visage, elles présentent quelques spécificités. Moi, Docteur Mayeux, médecin esthétique à Paris, je vous explique tout cela en détails.

 

Qu'est-ce que l'acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique est une molécule naturellement présente dans notre organisme. Toutefois, l’âge avançant et du fait de différents facteurs, sa production diminue. Cela a pour effet de creuser le visage, qui perd en volume et d’accentuer le vieillissement de certains traits.

Les ridules et rides apparaissent. Heureusement, les progrès de la médecine esthétique ont permis de créer une molécule d’acide hyaluronique pouvant être injectée dans le visage des patients.

Ainsi, les injections d'acide hyaluronique permettent de combler les volumes perdus (graisse et os) et les creux, voire de corriger certaines disgrâces, par exemple au niveau du nez, des lèvres ou du menton.

 

Qu'est-ce que le Botox ?

La toxine botulique, également connue sous le terme de Botox, Vistabel, Azzalure, Dysport ou Bocouture en médecine esthétique, est une molécule utilisée pour diminuer l’action des muscles responsables des rides du haut du visage. En effet, injecté sous la peau à des doses médicales et appropriées au visage, le Botox diminue la tonicité des muscles responsables des rides d’expression (rides du lion, du front et des pattes d'oie). Résultat : Celles-ci se lissent et deviennent moins visibles. Il a été démontré que la toxine botulique améliore aussi la qualité de la peau !

Si les injections de Botox ont eu mauvaise presse dans le passé par ignorance, ce n’est désormais plus le cas. Elles sont aujourd’hui parfaitement maîtrisées grâce au savoir-faire des professionnels, comme à notre cabinet.

 

Les différences entre l’acide hyaluronique et la toxine botulique

Bien qu’il soit possible de cumuler les deux méthodes (injection d’acide hyaluronique et injection de Botox), elles présentent des différences notables.

 

Les zones traitées

Une injection de Botox permet de traiter les rides et ridules du front, de la glabelle (rides du lion) ainsi que des pattes d'oies et plus rarement le bas du visage. Comme expliqué précédemment, la toxine botulique agit sur les muscles. L’acide hyaluronique est quant à lui un produit de comblement des volumes ou de déplissage superficiel. Les deux peuvent traiter le vieillissement du visage.

L’acide hyaluronique vise donc à restructurer le visage et agit principalement sur les tiers moyen et inférieur ou de manière localisée : pour embellir un nez, accentuer un menton, donner du volume aux lèvres ou encore améliorer le profil des patients. Il peut également agir sur les rides et ridules du tiers supérieur, sur les tempes, le front et les cernes creux.

A noter que le Botox permet également de traiter l’hyperhidrose. Il s’agit de la transpiration excessive au niveau des mains, des pieds et des aisselles. Cela n’est pas possible avec l’acide hyaluronique.

 

La séance

Avant une injection d’acide hyaluronique, il est possible d’appliquer une crème anesthésiante pour limiter l’inconfort (bien que le produit contienne souvent déjà de la lidocaïne), chose qui ne se fait que rarement avec le Botox.

La toxine botulique s’injecte à l’aide d’aiguilles extrêmement fines. La séance est donc quasiment indolore.

 

La durée d’action

Les effets de l’acide hyaluronique durent autour de 12 mois et jusqu’à plusieurs années en fonction des zones traitées et du type d’acide hyaluronique utilisé. Pour le Botox, le résultat est entre 4 et 6 mois.

 

Les mécanismes d'action

La toxine botulique agit de manière progressive. Les résultats débutent quelques jours seulement après la séance et sont optimaux après 15 jours. L’effet de l’acide hyaluronique est de son côté presque immédiat.

 

Les résultats

Les deux techniques offrent une harmonisation globale du visage d’où découle un rajeunissement et donc des résultats très satisfaisants et naturels. Les traits sont comme rajeunis et le visage s’en trouve rafraîchi et éclatant ! C’est l’effet wow !

 

Les points communs entre l’acide hyaluronique et le Botox

Les deux techniques se pratiquent en injections et permettent de rajeunir sans chirurgie, sans anesthésie générale et sans éviction sociale ni professionnelle.

Il s’agit, pour l’acide hyaluronique comme pour le Botox, de méthodes alternatives au lifting ou à d’autres opérations chirurgicales bien plus invasives. Ces deux techniques d’injections limitent les suites et surtout les risques ! Enfin, leurs effets sont réversibles ce qui les rend sûrs.

 

Faut-il choisir entre les deux ?

Il est complexe de répondre à cette question car le choix entre l’acide hyaluronique et le Botox est finalement une question de besoins et d’indication.

Si vous présentez des rides d’expression, mieux vaut vous tourner vers la toxine botulique qui limitera l’action du muscle qui en est responsable. Si vous souhaitez traiter vos rides et faire face à un vieillissement facial plus global ou à une perte de volume, c’est l’acide hyaluronique le produit préconisé.

Mais pour un traitement global harmonieux il est fréquent d’associer les deux traitements.

Pour vous accompagner dans votre choix, je vous propose une consultation médicale, afin d’étudier avec précision votre visage et de procéder à son examen clinique. Je pourrai alors vous orienter vers une technique de rajeunissement sans chirurgie plus qu’une autre.

Ainsi, nous pourrons obtenir un résultat harmonieux, le secret d’un rajeunissement réussi et naturel.